La cuisine est largement devenu le centre névralgique de la maison. On s’y retrouve pour préparer les repas, se raconter notre journée et faire des projets. La cuisine est de plus en plus souvent l’endroit aussi où l’on prend tous ses repas. Elle combine aussi les deux fonctions. A la fois cuisine mais aussi salle à manger. C’est donc cette pièce hybride et son problème de luminosité qui sont au cœur du projet que je vais vous expliquer ici.

[La luminosité]

 

Le désir de mes clients était d’apporter plus de lumière à cette cuisine totalement ouverte sur la pièce à vivre. Effectivement celle-ci ne dispose d’aucune ouverture sur l’extérieur. L’éclairage se fait par des spots encastrés mais qui ne restituaient qu’une lumière trop jaune et donc trop artificielle. J’ai donc proposé à mes clients de créer une ouverture de type verrière, pour garder l’ambiance très loft de cette maison. Cette dernière pièce dispose de 2 grands velux qui donne une lumière importante tout au long de la journée. Afin de ne pas voir le petit bazar qui peut se créer dans une buanderie, je leur ai recommandé une finition de verre dite « givrée ». Cette finition ne gêne en rien la restitution de la lumière et permet de rendre invisible ce qui se cache derrière.

Je leur ai également proposé d’ajouter en plus un ruban de LED sur le dessus de leur mobilier de cuisine. Caché derrière une petite corniche installée pour l’occasion, le ruban LED aurait permis un éclairage indirect dirigé vers le plafond. Celui-ci aurait paru plus haut et l’effet lumineux aurait assis définitivement l’espace cuisine. C’est une option que mes clients se gardent en réserve. Lors de nos entrevues, nous étions au début de l’été et la luminosité gagnée grâce à la verrière leur suffisait.

[Le coin salle à manger]

 

Lorsque j’ai rencontré mes clients pour la première fois, ils souhaitaient installer une salle à manger en plus du bar appuyé sur leur ilot de cuisine. Ils ont l’habitude de recevoir et adorent partager, discuter et rigoler avec leurs convives. Je leur ai donc soumis l’idée de supprimer le bar et d’y installer à la place une grande table de salle à manger. Afin de faciliter la circulation dans cette grande pièce à vivre, je leur ai suggéré d’adossée cette table à l’ilot de la cuisine afin de créer un espace dinatoire très confortable.

Nous sommes donc partis sur cette idée et je leur ai créé une table sur mesure. J’ai commandé chez un de mes fournisseur, un plateau de table en noyer du pacifique pour être raccord avec la finition des meubles de cuisine. Ainsi, avec cette deuxième touche de bois, l’ensemble est plus chaleureux. Pour le piètement, j’ai choisi un piétement complet plutôt que des pieds seuls. Autant donné la taille du plateau (2,50m par 1m) je ne voulais pas que le bois finisse par cintrer et déformer la table. C’est pourquoi il me semblait important de choisir un piétement avec un renfort au milieu. J’ai donc choisi un piétement chez Ikea, tout à fait dans l’esprit du reste de la maison.

Et enfin pour le choix des chaises, je souhaitais apporter une petite touche colorée. L’essentiel des teintes présentes dans ce loft étant du noir, du gris et du blanc. Je leur ai également proposé deux solutions : Pour faire de cette table une vraie table de salle à manger, j’ai suggéré d’acheter des chaises rembourrées en velours façon beetle chez Gubi. Cela aurait donné un côté très élégant à cet espace dinatoire. Mais avec la présence d’enfants dans la maison, j’ai également proposé des chaises en coque plastique façon DSW. Celles-ci permettent un entretien beaucoup plus facile. C’est cette option que mes clients ont retenue. Il ne restait plus qu’à déterminer les couleurs. Pour cela, je leur avais préparé une planche tendance avec des coloris que j’avais pré-selectionné et mixé ensemble. Ils n’avaient plus qu’à commander. J’ai choisi des teintes simples à accommoder et qui trouverait des rappels dans le reste de la décoration. Ce qui nous donne un jaune moutarde, un vert sapin et un beige grisé. Et comme toujours dans ces cas-là, on ne répartit pas d’égal à égal les couleurs selon le nombre de chaises. On essaie toujours de casser la dynamique en choisissant une teinte principale et un à deux teintes d’accent.

[En image…]

 

C’est un projet qui n’a pas demandé beaucoup de travaux mais qui fait la différence pour mes clients. Ils ont ce qu’ils souhaitaient, plus de luminosité et une salle à manger où recevoir leurs proches. Ils étaient plus que ravis et dans c’est cas là, c’est un pari réussi pour moi.

Partagez :